équipe

ÉQUIPE

Costumier

Après des études de design (ESAA Duperré), il intègre le département concepteur costume de l’ENSATT de 2013 à 2015. Il rencontre durant cette période Dominique Fabrègue, costumière de danse, qui devient son professeur au long-cours. Costumier pour le théâtre (Théâtre des Lucioles, Anne-Laure Liégeois…), il revient à la danse collaborer avec le CCNR et Yuval Pick. Il rejoint K622 pour la création du spectacle jeune public Z’ANIMA.

offrande (2020) / z’anima (2018)

Artiste chorégraphique 

Danseur contemporain au goût prononcé pour l’observation et les rencontres, Jérôme Andrieu aime autant travailler avec des chorégraphes “mouvementistes” que sur des projets performatifs : Daniel Larrieu, Emmanuelle Huynh, Fanny de Chaillé, Fabrice Lambert, Sylvain Prunenec, Xavier Leroy, Joanne Leighton, Herman Diephuis, Mathilde Monnier, Alain Buffard, Perrine Valli, Laure Bonicel… En 2013 il s’associe à Betty Tchomanga et la plasticienne Oriane Déchery pour créer Le Rivage, une pièce à jouer à proximité de bâtiments en ruines. Parmi les multiples projets partagés avec Mié Coquempot, il co-écrit TRACE (2002) lors d’une résidence à la Villa Kujuyama/Kyoto, et RYTHM (2015), un “roadance movie” réalisé dans les paysages de l’ouest américain et mis en musique par Pierre Henry.

Amateur de montage vidéo, Jérôme a notamment créé les vidéos pour Aoi, un nôpéra composé par Noriko Baba et chorégraphié par Mié Coquempot en 2016. En 2019, il assiste Daniel Larrieu à la recréation de Romance en Stuc et la reprise de Chiquenaudes.

New York SCHOOL (2020) /  AOI (2016) / RYTHM (2015)  / PH (2012) / journal de corps (2008-2010) / bande originale (2007) / sans objet (2004) / trace (2002) / nothing but (1998) 

Artiste chorégraphique

« J’ai commencé le spectacle vivant à 15 ans avec des filles, des plumes et un transformiste à Perpignan. A 20 ans j’ai rencontré Daniel Larrieu, Odile Duboc et Hervé Robbe en formation à COLINE. Là, j’ai compris qu’il y avait quelque chose de plus politique, plus organique, plus savant dans mon petit corps nerveux. J’ai grand plaisir à travailler avec Mylène Benoit, Audrey Bodiguel, Mié Coquempot, Michel Kelemenis, Hervé Robbe, Yuval Rozman… »

Z’anima (2018) / 1080 – art de la fugue (2017) / PH (2012) / Journal de corps (2008-2010)

Artiste chorégraphique

Danseur et musicien jazz, il commence ses études de danse contemporaine au CRR de Paris, puis intègre le CNSMD de Lyon. Parallèlement, dès 2006, il forme le groupe de rock Hepatite X avec lequel il tourne en EU jusqu’en 2013. Diplômé du CNSMD, il mûrit auprès de différents chorégraphes comme Loïc Touzé et Mié Coquempot. Actuellement, il danse dans les chorégraphies de Pierre Pontvianne, Davy Brun, Sylvie Giron et poursuit son chemin pluridisciplinaire : composition musicale (Cie Dikie Istorii), collaborateur chorégraphique du collectif Incendio, pédagogue ou encore musicien accompagnateur à la guitare électrique.

New York SCHOOL (2020) / an h to b – recréation (2018) / 1080 – art de la fugue (2017)

Assistante à la chorégraphie et interprète

Elle étudie la danse au conservatoire de La Rochelle et au CDC de Toulouse. Interprète pour Emmanuelle Santos, Michèle Murray, Didier Théron, Eloïse Deschemin, elle participe également à l’Appel, groupe de chorégraphes rencontrés à Prototype 1. Elle assiste Mié Coquempot pour 1080-Art de la Fugueet accompagne Christine Maltète-Pinck dans ses créations. De 2010 à 2014, elle crée Bound, tripyque chorégraphique sur l’adolescence. Avec Julien Andujar, elle dirige VLAM Productions, compagnie aux projets protéiformes (performances, spectacles, vidéos, événements, etc.) cherchant une nouvelle manière d’incarner, de montrer un corps dansant.

1080 – art de la fugue (2017) / DJTALJAM (2014)

Développement et interaction numérique

Jean-Marie Boyer (aka Jack/RYbN) est artiste développeur au sein de RYbN, collectif artistique pluridisciplinaire, spécialisé dans la réalisation d’installations, de performances et d’interfaces faisant autant référence aux systèmes codifiés de la représentation artistique (peinture, architecture, contre- cultures) qu’aux phénomènes humains et physiques (géo-politique, socio-économie, perception sensorielle, systèmes cognitifs). Il est également co- organisateur des /dev/art/, rencontres autour des nouvelles technologies de programmation (arts numériques, hacking, performances, installations, etc.) dont le but est de rapprocher les artistes et les développeurs afin d’échanger, de discuter et de s’entraider. Il intervient dans différentes écoles d’art et d’informatique, festivals d’art et lieux qui font la promotion de l’art et de la culture numérique pour présenter son travail ou enseigner sur l’environnement de programmation libre Pure Data. 

z’anima (2018) / LA ROSE (2017) / DJTALJAM (2014) / PH (2012)

Artiste chorégraphique

Après des études de théâtre, Jérôme est formé à l’école du mime Marcel Marceau puis à la formation Extensions du CDC Toulouse/Midi-Pyrénées. Il a été interpr.te pour Marco Berrettini, Patricia Ferrara et Samuel Mathieu. Depuis 2012 il est interprète pour Mié Coquempot. En 2015, il rejoint l’équipe de Marion Muzac en tant qu’assistant sur le projet Ladies first. En 2011, il crée sa compagnie L’Octogonale et signe son premier solo, Heimat en 2012. Suivront Impair en 2014, Emergency en 2015. En collaboration avec Maud Pizon, il crée en 2017 sa nouvelle pièce A Taste of Ted, basée sur un travail de reconstruction des danses de Ruth St Denis et Ted Shawn.

1080 – art de la fugue (2017) / PH (2012)

Artiste chorégraphique

Après des études de danse contemporaine au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers sous la direction d’Emmanuelle Huyhn, et de danses africaines à l’Ecole des Sables au Sénégal, Lou Cantor a travaillé auprès de plusieurs chorégraphes, notamment Olivier Dubois, Béatrice Massin, Dominique Brun, Marion Sage et Mickaël Phelippeau. Elle mène une réflexion autour de la politique et la nécessité de la pédagogie de la danse dans divers milieux avec plusieurs compagnies, et rejoint en 2014 l’Atelier Baroque, collège pédagogique de la compagnie Fêtes Galantes. Cherchant à chorégraphier la rencontre et l’intime, Lou développe ses projets auprès d’un public socialement et culturellement varié, mettant en relation danse & actualité. Elle co-écrit en 2017 Bachroc avec Béatrice Massin, pièce pour 30 choristes et signe sa première pièce en septembre 2018.

OFFRANDE (2020)

Artiste chorégraphique

1080 – art de la fugue (2017)

Artiste chorégraphique, assistante à la tournée, coordinatrice de l’action artistique 

Formation à l’École nationale de musique et de danse de St Germain-en-Laye puis auprès de la Cie Bagouet (cellule d’insertion professionnelle, direction Bernard Glandier )
Danse dans la Cie Nadège Macleay, Cie Alentours, chorégraphe Bernard Glandier, Les Carnets Bagouet, Cie Moleskine, chorégraphe Laure Bonicel, CCN de Tours puis Cie Astrakan, Daniel Larrieu, Cie K622,  Mié Coquempot.
Titulaire du DE de professeur en danse contemporaine et du diplôme fédéral Handidanse, module déficience mentale, intellectuelle, autisme.
Enseigne à Sciences Po Reims, Free Dance Song et au CRD Bourg-la-­Reine et participe à de nombreux projets de transmissions pédagogiques au sein des compagnies de Bernard Glandier, Daniel Larrieu et Mié Coquempot auprès des publics scolaire, amateurs, en devenir professionnel.

Z’ANIMA (2018) / TOTEM (2018) / JDC#KIDS génération (2017) / JDC#KIDS’kids (2016) / journal de corps recréation acte III (2014-2015) / w95e (2012) / agiculture (2011) / jdc#kids (2009) / journal de corps (2008-2010) / bande originale (2007) 

Artiste chorégraphique

Alexandra Damasse se forme à la danse contemporaine aux RIDC (Rencontres Internationales de la Danse Contemporaine) à Paris. Elle suit de près le travail de Peter Goss, José Cazeneuve et se forme en parallèle au Qi gong, pratique thérapeutique qui nourrit sa recherche et son approche du mouvement dans le sillon de la pensée philosophique chinoise. En tant qu’interprète, elle travaille aux côtés d’Olivier Bioret, Claire Jenny, Nathalie Pernette, Florence Casanave et plus récemment Mié Coquempot et Camille Cau.

New York school (2020) / an h to b – recréation (2018) / 1080 – art de la fugue (2017)

Artiste chorégraphique

Après une formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon en danse contemporaine, Pavel devient l’assistant de la compagnie Apadana dirigée par Guesch Patti.

Par la volonté de mettre en avant de jeunes chorégraphes, il collabore avec de nombreuses jeunes compagnies comme Carnet 0 et Les Sept Marches. En parallèle il danse dans des opéras contemporains au Théâtre des Champs Élysées, à l’Opéra de Strasbourg et à l’Opéra Bastille. 

OFFRANDE (2020)

Artiste chorégraphique

« Ma rencontre avec la danse est un souffle véritable. En formation à COLINE j’apprends le répertoire de Cunningham, Bagouet, H. Robbe… Travaille ensuite pour Gallotta, Les gens d’uterpan, la Cie Enfin le jour où m’est transmis le butô. Interprète pour A. Lagraa, Y. Lheureux, C&F Ben Aïm, Rita Cioffi… Je rencontre Mié Coquempot en 2007 et intègre plus tard sa compagnie. »

offrande (2020) / 1080 – art de la fugue (2017)

Artiste chorégraphique 

Titulaire du D.E et diplômée du CNSM de Paris en danse contemporaine, elle intègre le Ballet Preljocaj et danse les principales pièces de son répertoire. A la recherche d’expériences nouvelles, elle continue son parcours d’interprète en travaillant avec Philippe Saire, Emmanuelle Vo-Dinh, Mié Coquempot, Gilles Jobin, Boyzie Cekwana et Nasser Martin-Gousset. Elle rencontre Mié Coquempot en 1999 et participe à la création de sa première pièce de groupe. Une longue collaboration commence et devient assistante chorégraphique sur plusieurs projets.

Parallèlement, elle se forme aux techniques du montage vidéo et réalise par la suite plusieurs vidéos de danse. Elle s’investit, également dans l’enseignement auprès d’un public varié dans différentes structures tant publiques que privées, donne des stages aux étudiants des Beaux-Arts de Paris et á l’étranger (Japon, Brésil, République Tchèque, Afrique du Sud), anime l’entrainement régulier du danseur au CN D, à la Ménagerie de verre, à micadanses, au CCN d’Aix- en-Provence, et forme des danseurs professionnels à l’école ACTS. Elle participe aussi en tant que chorégraphe-pédagogue à différents projets de pratique de danse à l’école.

totem (2018) / jdc#kids générations (2017) / PH (2012) / agiculture (2011) / jdc#kids (2009)/ journal de corps (2008-2010) / sans objet (2004)

Régisseuse de tournée 

Après ses études en histoire de l’art à Paris entre 1998 et 2001, c’est vers le spectacle vivant qu’elle se dirige et très rapidement se spécialise dans la lumière.

Elle évolue dans des univers très divers : la danse notamment avec la Compagnie Des Equilibres ou Vlam Productions, les concerts auprès de chanteurs tels que Tom Poisson, Batlik ou David Sire, le cirque avec la Compagnie Kiaï, les spectacles à grande échelle auprès de Robert Hossein, l’opéra en participant à plusieurs projets du Créa à Aulnay-sous-Bois ou à l’Opéra Comique avec Jérôme Deschamps, le théâtre où elle suit les créations de Chloé Dabert metteuse en scène de la Compagnie Héros Limite et directrice de la Comédie de Reims, les spectacles pour les enfants comme ceux de Vincent Malone le Roi des Papas et les spectacles de rue avec la Compagnie Group Berthe qui créé des spectacles de danse de rue.

Au fil des rencontres et de son expérience, elle prend part aux différentes créations en tant qu’éclairagiste, ou en assurant d’autres régies : générale, plateau, son, ou comme interprète.

Z’ANIMA (2018)

Ingénieur son et créateur son

Lucien étudie la musique au conservatoire, puis suit une formation de 3 ans à l’ISTS et poursuit avec un master à l’Université Paris-Est – Marne-la-Vallée. Il chante sous le nom de Silver Louzy, des albums (producteur/auteur/compositeur/interprète) et donne des concerts en France et en Europe. Passionné pointu de la musique électro-acoustique, il rencontre Mié Coquempot pendant la période « Pierre Henry » de K622. 

Totem (2018) / 1080 – art de la fugue (2017) / rythm (2015) / PH (2012) 

Artiste chorégraphique

Émilie Labédan se forme au CDCN de Toulouse. Depuis 2010, elle travaille comme interprète avec la Cie Voie E, Cie Ajour31, Coraline Lamaison, Laura Scozzi,Laurent Pelly, le Petit Cowboy, Cie Artonik, le Collectif de Quark, Patricia Ferrara, Mié Coquempot (reprise de PH, et création Z’ANIMA) et Vincent Dupont (DDD). Elle est diplômée d’État en 2016 au CND de Pantin puis démarre la formation longue en AFCMD (Analyse Fonctionnelle du Corps dans le Mouvement Dansé) fondée par Odile Rouquet et Hubert Godard. Elle s’investit également en pédagogie et intervient dans plusieurs structures des champs scolaire et social.

En 2013, elle crée la compagnie La Canine et sa première pièce, MAYDAY. Émilie est aussi comédienne et participe à la fabrication et à la réalisation de films.

Z’anima (2018)

Artiste chorégraphique

Léa commence la danse et la gymnastique en Bretagne. Elle intègre ensuite le CNSMD de Paris d’où elle sort diplômée en 2006. Elle rejoint ensuite le Groupe Urbain d’Intervention Dansée du Ballet Preljocaj et poursuit sa carrière d’interprète auprès des chorégraphes Jean-Christophe Boclé, Emilio Calcagno, du metteur en scène Pierre Longuenesse, puis des chorégraphes Didier Théron, Pauline Simon, Daniel Dobbels, Mié Coquempot, Sébastien Ly et Daniel Larrieu. Titulaire du Diplôme d’Etat, elle enseigne parallèlement en conservatoire et à des groupes d’amateurs et est également artiste associée au dispositif Danse à l’école du théâtre La Faïencerie de Creil depuis 2010.

OFFRANDE (2020) / 1080 – art de la fugue (2017)

Artiste chorégraphique

Anne Laurent se forme au CNDC d’Angers, puis auprès de la compagnie Dominique Bagouet à Montpellier. Elle est interprète pour Daniel Larrieu de 1994 à 2011, au Centre Chorégraphique National de Tours puis au sein de la compagnie Astrakan.

Elle a dansé plusieurs pièces d’Alain Buffard et de Christine Jouve. Elle a également travaillé avec Christian Bourigault, David Hernandez, Etienne Pommeret, Brigitte Seth et Roser Montllo Guberna, Prue Lang, Dominique Brun, Mié Coquempot, Corinne Mercadier (photographie) et Laurent Goldring (vidéo).

OFFRANDE (2020) / JOURNAL DE CORPS (2008-2010)

Artiste chorégraphique

Après l’obtention de son diplôme du CNSMD de Lyon en 1998, il intègre la Cie Red Notes, dirigée par Andy Degroat.
Il travaille par la suite 5 ans en Suède, avec la compagnie nationale Skanes dansteater dirigée par Lena Josefsson. Puis il collabore avec différents chorégraphes en Belgique, en Espagne et en Suisse. À son retour en France, il est interprète entre autres pour Jean- Claude Gallotta, Angelin Preljocaj, Philippe Jamet, Radhouane El Meddeb, la compagnie Tango Ostinato, la Cie Pièces Détachées, Béatrice Massin, Mié Coquempot et Aurélien Richard.

offrande (2020) / 1080 – art de la fugue (2017)

Créatrice lumière

Françoise Michel conçoit la lumière comme une écriture : « La lumière ne vient pas parachever quelque chose, elle est à l’œuvre en même temps que la chorégraphie. »

Conceptrice lumière, éclairagiste et scénographe. Après des études de géologie, Françoise Michel suit une formation de régie à l’École du Théâtre National de Strasbourg, dirigé alors par Jean-Pierre Vincent.  En 1980, elle rencontre Odile Duboc et la danse contemporaine. C’est alors le début d’une longue collaboration sur la conception et la réalisation de spectacles. Durant ces années, elle crée les lumières de Josette Baïz, Hideyuki Yano, Francine Lancelot, Mark Tompkins, Georges Appaix, François Raffinot, le groupe Dunes, Daniel Larrieu, Emmanuelle Vo-Dinh … Elle n’abandonne pas l’aventure théâtrale et travaille entre autres avec Valère Novarina, François Chattot, Hélène Vincent, Lambert Wilson, Yoshi Oïda… Actuellement, elle œuvre notamment sur les chorégraphies de Mié Coquempot, Fouad Boussouf et Jérôme Brabant-Maud Pizon.

1080 – art de la fugue (2017) / PH (2012) / journal de corps (2008-2010) / trace (2003) / extra quality (2002) / triptyk (2000) / color (1999) 

Administration et production

Licenciée en allemand et lettres modernes, elle poursuit sa formation en double Master à l’université Paris-Sorbonne où elle oriente sa recherche vers les humanités numériques. Dans le même temps, elle prend part à des projets chorégraphiques et théâtraux puis se forme aux relations aux publics au Théâtre de l’Aquarium, collabore avec des compagnies émergentes et intègre le master Métiers de la production théâtrale de la Sorbonne-Nouvelle. Elle travaille aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint- Denis où elle accompagne la résidence territoriale de Mié Coquempot.
En 2017, elle co-fonde TRANSFORMES, festival transdisciplinaire. 
Elle entre pleinement chez K622 en 2018 pour le développement, l’administration et la production des projets de la compagnie.

offrande (2020) / New York SCHOOL (2020) / totem (2018) / Z’anima (2018) 

Artiste chorégraphique, notatrice et assistante à la chorégraphie

Danseuse et notatrice du mouvement diplômée du CNSMDP en Cinétographie Laban, Maud a étudié la danse contemporaine au sein de COLINE (Istres), puis auprès de Nacera Belaza. Elle a suivi un cursus universitaire à Paris 3 et Paris 8. Depuis 2008, a été interprète pour Mié Coquempot, Marion Uguen, Montaine Chevalier, Mélanie Perrier, Dominique Brun, Malika Djardi, Clara Le Picard. En 2014, elle crée le solo Une conférence isadorable. Sa dernière pièce, A Taste of Ted, créée en collaboration avec Jérôme Brabant en 2017, clôt un cycle de cinq ans de recherche sur les danses de la Denishawn.

OFFRANDE (2020) / 1080 – art de la fugue (2017) / PH (2012) / journal de corps (2008-2010)

Artiste chorégraphique

Danseuse interprète, chorégraphe et professeur formée au Centre Chorégraphique de Toulouse, elle est lauréate de différents prix d’interprétation lors de concours nationaux et européens. Interprète et assistante de Nathalie Pubellier, elle travaille sur la transmission des pièces du répertoire de la Cie au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et accompagne les conférences dansées et les ateliers. Elle crée la Compagnie Les Nébuleuses en 2009 et chorégraphie pour la danse, le cirque, le théâtre et les arts numériques. En 2011 elle devient chorégraphe et assistante de mise en scène pour la Cie Les escargots ailés – André Mandarino – (cirque contemporain). Professeur de danse, diplômée en Handi-Danse, elle se forme actuellement en Analyse Fonctionnelle du Corps Mouvement Dansé AFCMD. Elle est jury fédéral à la Fédération Française de Danse.

PH (2012)

Directeur technique et régisseur général

A suivi une formation technique avant de se diriger vers l’histoire de l’art et le théâtre.

Directeur technique de compagnies de danse contemporaine : Duboc, Boris Charmatz, Laurence Rondoni, ou encore Olivier Dubois. Il travaille avec des chorégraphes pour leurs créations et assure les tournées en France et à l’international. Il collabore avec des créateurs comme : Daniel Larrieu depuis 1990, Mié Coquempot, Alain Buffard, Lionel Hoche, Dominique Brun, Sylvain Prunenec, Emmanuelle Huynh… Avec la musique, il collabore avec Jérome Ducros et Jérôme Pernoo et met en place le festival de musique « Les vacances de Monsieur Haydn » de La Roche Posay. Avec le théâtre, il travaille actuellement avec le CDN d’Orléans, Séverine Chavrier. Dans des lieux de créations et de diffusion, il est directeur technique du CCN de Tours sous la direction de Daniel Larrieu, mais aussi directeur technique de festivals de danse : Les Inaccoutumés, Etrange Cargo, à la Ménagerie de Verre à Paris, du festival C’est comme ça ! L’échangeur, CDCN Haut-de-France à Château-Thierry, ou encore directeur technique de soirées exceptionnelles comme l’anniversaire des 30 ans des CCN au Théâtre National de Chaillot en 2015.

Au sein de K622 depuis sa fondation en 1998, Christophe Poux accompagne toutes les créations de la compagnie

Artiste chorégraphique

Émeline Rabadeux est artiste chorégraphique et peintre. « Dans la danse comme dans la peinture en passant par la photographie, j’évolue dans un univers abstrait qui pour moi est la condition essentielle à ce que l’œuvre existe par et pour elle-même. L’œuvre revêt alors tous les aspects possibles et imaginables aux yeux des spectateurs que je souhaite tout autant créateurs que moi. Ce qui m’importe, c’est le processus, le chemin parcouru… jusqu’à un point où l’espace, le temps et la matière s’organisent de manière à créer une vibration intérieure que j’aimerais perceptible de l’extérieur ».

PH (2012)

Créateur costumes

Poète multiformes : costumier, maquilleur… et parfois interprète, La Bourette a travaillé avec Christian Rizzo, Mié Coquempot, Jérôme Bel, Dominique Brun, Anne Collod. Fidèle compagnon de Rachid Ouramdane et François Chaignaud. Multipistes, chanteur de cabaret les nuits de Pleine Lune. Avec Patrick Vidal, et depuis, avec la troupe de Madame Arthur. Adorateur de talons aiguilles !

1080 – art de la fugue (2017)

Artiste chorégraphique

Nina Vallon est curatrice, interprète et chorégraphe. Elle se forme au Ballet Junior de Genève et poursuit avec la formation D.A.N.C.E. dirigée par William Forsythe, Wayne McGregor, Angelin Preljocaj et Frédérique Flamand. Elle dansera ensuite pour plusieurs chorégraphes, rejoignant The Forsythe Company en 2008. Basée à Francfort entre 2007 et 2014, elle fonde, en parallèle de son activité artistique, le ROUGH CUTS Festival, le centre chorographique Z_Zentrum, plusieurs résidences d’artistes, ainsi que divers projets pour l’introduction de la danse hors des contextes théâtraux conventionnels. Elle assumera jusque fin 2014 la codirection de ces projets avant de venir s’installer en France. Elle mène aujourd’hui plusieurs projets en tant que chorégraphe.

1080 – art de la fugue (2017)